Gros plan

mercredi 5 avril 2017

Rue gourmande : Chailly


Lausanne est, comme dirait l'autre, un petit village de pêcheur qui a un peu grandi. Mais on continue souvent, quand il s'agit de bonnes adresses, à ne connaître que celles du centre-ville, et peut-être de notre quartier. Et si on explorait les quartiers de Lausanne et leurs gourmandises ?

Je commence par Chailly car la profusion de ses bonnes adresses m'a surpris, moi qui n'y mets jamais les pieds.

J'ai pour ambition de continuer avec les rues Avenue de France-Avenue d'Echallens, mon quartier, qui a incroyablement changé ces dernières années. J'aimerais aussi faire un topo sur Marterey, LA rue gourmande de Lausanne, mais on se rapproche déjà du centre. Et pourquoi pas un article sur les rues Simplon-Grancy, et pourquoi pas le quartier de Montchoisi, et pourquoi pas votre quartier ! Vous avez d'excellentes adresses gourmandes dans votre rue ? Je vous invite à les décrire ici : je vous prête mon blog le temps d'un article !



Le quartier de Chailly débute autour du rond point qui fait la jonction entre l'Avenue de Béthusy et l'Avenue de Chailly, que les très locaux appellent en fait "Pont-de-Chailly", en terme de gourmandises, c'est là que tout se passe, et c'est très impressionnant.


L'ancien édicule qui servait d'abribus a été transformé pour accueillir La Luncheonette, qui a créé une petite terrasse à côté qui habille ce rond-point de manière très chaleureuse. (Vous trouvez également La Luncheonette à la rue Grand-Saint-Jean et à la Serre à Fourmi.) Cette transformation d'un ancien lieu pas sexy du tout à un nouveau lieu accueillant et lumineux renforce cette notion de "centre du village". Le fait que pas moins de trois autres terrasses co-habitent ici, donne vraiment l'impression d'une place, et la profusion de petits commerces de bouches, en plus des omniprésents Migroopenner, fait que les habitants du quartier n'ont vraiment pas besoin de "descendre en ville" et peuvent rester à Chailly en se faisant plaisir.


J'en profite pour un petit mot pour ces fameux "édicules" lausannois. Le Kiosque de St François était le premier à renaître, c'est un lieu fantastique. Il a lancé la réflexion sur les autres édicules existants. Un des projets les plus intéressant est celui du Montriond, au coin supérieur du Parc de Milan. L'équipe qui bataille depuis bientôt trois ans pour lancer ce lieu a des idées géniales, originales, drôles, ils cherchent vraiment à faire de ce lieu un centre d'animation pour le quartier, et ils ont toutes les peines du monde à recevoir les autorisations nécessaires pour le faire. J'espère que les autorités responsables vont leur lâcher la grappe avant qu'ils ne s'épuisent...


En haut de l'Avenue de Béthusy, juste avant le rond point, trois commerces se succèdent. La Fermière est une fromagerie-crèmerie, qui vend aussi du vin local, des bières artisanales, etc. (deux autres boutiques existent à Epalinges et à l'avenue de Cour). Très jolie variété, excellent service.

Un peu plus haut, la Boucherie de Pont-de-Chailly est une merveille de boucherie qui travaille une grande diversité de produit, fait rassir sa viande comme il se doit, et prépare des plats traiteurs à emporter. Ce jour-là, ils m'ont découpé un tartare, avec une salade de dent-de-lion c'était vrai bonheur printanier. J'ai aussi craqué pour un de leur mini-pâté en croûte, miom. Ce n'était pas donné... car j'ai choisi le plus flemmard des lunch possibles, mais ils ont une belle variété de "bas morceaux" qui permettent à n'importe qui de manger de la belle viande en préservant son budget, et ils ne sont pas avares de conseils sur comment la préparer, n'hésitez pas ! (Mon petit doigt me dit d'ailleurs qu'ils vont bientôt s'installer aussi à la rue de la Madeleine #scoop, et je m'en réjouis ! J'étais très triste de perdre cette énième boucherie au centre-ville.)


Ce jour-là, en attendant que mon tartare soit coupé, j'ai bu un petit café sur la petit terrasse de la Pâtisserie Vincent, boulangerie-pâtisserie installée au tout début de l'Avenue de Chailly. Vincent tient six autres pâtisseries dans les alentours de Lausanne, une pâtisserie classique, bien réalisée, j'ai un gros faible pour leurs caracs (car Vincent est surtout chocolatier).

Mais le commerce qui pourrait vous convaincre de monter à Chailly, c'est la fameuse Epicerie du Pont-de-Chailly ! Une caverne d'Alibaba pour foodies, un coffre aux trésors pour gourmands, une mine d'or pour ceux qui cherchent des produits originaux à déguster ou cuisiner, j'y passerais des heures. Elle existe depuis 2009, c'était la première des vraies épiceries fines à Lausanne, alors qu'elles bourgeonnes de partout aujourd'hui.


Beaucoup de produits d'épiceries, salés et sucrés, quelques ustensiles de cuisine, des produits frais et un très classieux rayon poissonnerie ! Voici d'ailleurs une partie de l'équipe très sympathique.


Je ne résiste pas à l'envie de vous montrer quelques étalages...

 


Hiiii, les cidres de La Cidrerie du Vulcain, les meilleurs cidres DU MONDE. (Si, si.) (Vous les trouvez aussi au marché au stand Chez Denis, devant Manor.)


Re-hiiiiiiii, les produits de Niels Rodin, le fameux agrumiculteur de La Côte, qui fait aussi des produits transformés, comme de la liqueur de yuzu, des marmelades, des moutardes, du sel aromatisé. (J'ai faim.) J'en profite pour ressortir le portrait que j'avais fait de lui quand j'ai eu l'honneur d'aller visiter sa serre expérimentale l'année dernière.

Et donc, pour en revenir à ce qui nous occupe, l'Epicerie de Chailly est le seul endroit où l'on trouve les produits transformés de Niels. Ils ont d'autres fournisseurs dont ils sont les seuls à avoir la gamme, et je vous recommande vivement une visite là-haut.

Donc, fromagerie, boucherie-traiteur, boulangerie-pâtisserie, épicerie d'Alibaba, terrasses, certes, mais quid de l'offre de restauration ?


La star du coin, c'est sans conteste L'Oustau. Cuisine provençale, que je n'ai jamais eu l'occasion de tester mais dont TOUT LE MONDE me vante les louanges depuis leur ouverture. Et c'est ouvert le dimanche midi et soir, et ils ont des plats du jour à 19 francs, et leur carte change selon les saisons, et je vous ai dit que j'avais faim ?


nota bene : écrire sur de la bouffe quand on a faim c'est PIRE que faire ses courses quand on a faim, ne faites pas ça chez vous


Dans le moins classe mais très appétissant, juste derrière la Luncheonette, il y a Fryburger, une adresse Bulloise à l'origine, qui s'est installée ici avec ses burgers fait maison, des recettes généreuses et pleines de bon gras comme on aime. Bref, restauration ET junk food : check.

Et si on voulait des sushis sans descendre en ville ? Pas de soucis (je n'ai pas osé la blague mais avouez que vous l'avez faite dans votre tête...) : le très respectable et abordable Hokaido sushi.

Bref, Chailly c'est un super quartier pour les gourmands ! Y a-t-il des adresses incontournables que j'aurais oubliées ? N'hésitez pas à me les transmettre en commentaires, je les ajouterai afin que ces visites de quartier soient le plus complètes possibles.

Qu'est ce qu'on mange ?



**********
Image en tête d'article : Osthéopathie de Pont de Chailly
Image de L'Ousteau : l'ami Feel the Food qui en a fait une très chouette critique

3 commentaires:

  1. Et aussi : le lundi midi à la maison de quartier de Chailly un repas est organisé et préparé par des bénévoles (des alentours et aux multiples origines) on y mange des plats du monde entier, faits avec générosité et à des prix très très petits, seul hic il faut s'inscrire sur place et à l'avance !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh génial, merci !!! Je suis sûre que plein de gens du quartier ne sont pas au courant.

      Supprimer
  2. coucou ! C'est sympa de crée un post sur l'endroit ou je vis. Tu as vu ça, quelle chance d'avoir autant de bonnes adresses gourmandes.

    RépondreSupprimer